Typiquement serbe!
facebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquarefacebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquare

Un étranger en Serbie ne mettra pas beaucoup de temps à s’assurer de l’hospitalité, amabilité, ouverture et chaleur de ses habitants.

Serrer la main droite, lors de la présentation et quand on fait connaissance, est obligatoire pour les deux sexes. Les bises ne sont pas obligatoires lors de la première rencontre, mais chaque fois suivante, si vous êtes chers à celui que vous rencontrez, vous allez l’embrasser sur la joue, et de la façon typiquement serbe – trois fois. Bien sûr, personne ne vous le reprochera si le nombre de bises est un ou deux mais accompagnées d’une longue accolade cordiale.

En Serbie, on trinque le plus souvent avec de la rakija (eau-de-vie), très souvent faite maison. On trinque en entrechoquant les verres, en se regardant droit dans les yeux et en criant « Ziveli ! ». Les toasts sont tenus lors des occasions solennelles, le plus souvent par l’hôte, mais un invité peut aussi le faire.

Les Serbes adorent la nourriture copieuse et pimentée et normalement ont trois repas par jour dont le déjeuner est le plus copieux.

Un élément important de la mentalité serbe est le « paiement des additions » dans un restaurant. L’hôte ne permettra presque jamais à un invité de payer son repas ou sa boisson, parce que c’est une coutume que l’hôte paye pour son invité lors de son séjour chez lui.

En Serbie, ce qui n’est pas le cas pour le reste de l’Europe, il n’y a pas un seul jour de la semaine où il n’y a pas d’occasion pour des sorties nocturnes, pour chaque génération, de tous les styles musicaux ou de vie et pour chaque budget. Après s’être bien amusé lors d’une sortie nocturne, vers 3 ou 4 heures du matin, on va manger de la grillade ou un « bourek ».

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestmail