Parc national Kopaonik

Kopaonik (les fouilles) est un massif dont la beauté est infinie. Le nom évoque les ressources minières importantes que ses profondeurs recèlent. Depuis des temps anciens, on a extrait de son cœur du fer, du plomb et du zinc. L’activité volcanique et les coulées minérales chaudes, dues à de hautes températures et de fortes pressions, ont formé “la zone minière de Kopaonik” avec un grand nombre de mines qui, outre les minerais précédemment mentionnés, comprenaient des métaux rares tels que l’argent ou l’or, ainsi que les minerais rares comme la wollastonite, de la fluorine et de l’asbeste.

Kopaonik est le massif montagneux le plus grand de Serbie, s’étendant sur 80 kilomètres de longueur, et atteignant, dans sa partie centrale, près de 40 kilomètres de largeur. Certains des sommets les plus hauts à Kopaonik sont: le sommet de Pančić (2017 m), avec le mausolée de Pančić, Karaman (1934m), Gobelja (1834m)…, ce qui vaut au massif son autre nom de toit de Serbie.

On l’appelle aussi la montagne du soleil. Au-dessus des sommets de Kopaonik, le ciel est serein 200 jours par an, en moyenne. Ce massif est caractérisé par une succession de sommets aigus et de pâturages domestiqués, des vallées, des forêts mixtes et conifères…

En raison de précipitations annuelles relativement faibles, Kopaonik n’a pas de sources de grandes rivières, mais en revanche, il y a un réseau dense de petits cours d’eau de surface, provenant de nombreuses sources éparpillées sur toute la surface du massif, et dont certaines possèdent des vertus curatives, et un taux élevé de radioactivité et de minéraux.

On y organise des randonnées, des excursions à Metođe, à Kadijevac, à Đorovmost (le pont de Đoro), aux monastères et sanctuaires remontant au Moyen Âge dans le voisinage (Studenica, Sopoćani, Đurđevistupovi, Gradac), sur les routes du vin avec la visite de ŽupaAleksandrovačka (La paroisse d’Aleksansdrivac), réputée pour son vin et son raki (eau de vie) de haute qualité, sur l’Ibar pour y faire du rafting, et enfin à Maglič, ville médiévale.

Conçue à l’origine comme station de ski, on est parvenu à prolonger la durée de la saison à presque toute l’année, par un élargissement continu de programmes variés. De toute façon, une fois sur place, il faut goûter la confiture de myrtilles, que les habitants des villages avoisinants vous offriront. Vous pourrez même cueillir les myrtilles.