Transromanica

Située au croisement des civilisations, la Serbie pendant Moyen Âge où les cultures venant d’est et d’ouest se rencontraient et fusionnaient Lorsque des influences romanes venues du sud de l’Italie et de la côte adriatique ont envahi l’architecture et la sculpture serbes, elles se sont presque parfaitement intégrées aux influences déjà existantes de Byzance. Ce mélange a créé un style unique que vous pouvez découvrir en observant les monastères de la célèbre École de Ras, qui a culminé au XIIème et XIIIème siècles. La Serbie est l’un des neuf pays qui se trouvent sur l’itinéraire culturel du Conseil de l’Europe TRANSROMANICA, qui, en le suivant, vous permet de voir les plus beaux édifices romans d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie, de France, de Portugal, d’Espagne, de Roumanie et de Slovaquie.

Monastère de Žiča

Fondation du souverain Stefan Prvovenčani (le premier-couronné) et siège du premier archevêque de Serbie, le monastère de Žiča a été construit au XIIIème siècle. Une décoration impressionnante avec des frises romanes et les restes de sculptures grandioses faites par des sculpteurs de Kotor éblouit les visiteurs. Lorsque vous passez sous la robuste coupole qui abrite l'entrée du monastère, vous pourrez imaginer comment se sentaient les sept rois serbes autrefois couronnés sous ce même dôme.

Monastère de Studenica 

Ce monastère a été construit par le souverain serbe Stefan Nemanja au XIIème siècle. Il est l’un des rares monuments romans inscrits sur la Liste de l’UNESCO. Sa décoration architecturale romane bien conservée se distingue par des détails saisissants, qui transmettent des légendes de plantes fantastiques et des créatures mythiques telles que des dragons ailés et des lézards.
Le monastère est revêtu en marbre blanc, orné d’un grand nombre de fresques du XIIIème et XIVème siècles d’une valeur inestimable. Les fresques de Studenica présentent une monumentalité solennelle, une forme dense et une finesse de style. La plus impressionnante d'entre elle, la Crucifixion, attire l'attention des visiteurs avec son fond bleu foncé et ses étoiles dorées dispersées sur la fresque peinte dans le style des artistes byzantins.

Monastère de Gradac

C’est avec le souhait de lier la culture de son pays d’origine à la tradition de son mari le roi serbe Uroš Ier, que Jelena Anžujska (Hélène d’Anjou) a fait construire le monastère de Gradac. Le monastère, construit dans l'esprit de l'École de Ras, présente un décor architectural aux éléments romano-gothiques uniques. La magnifique église de la Vierge, avec une coupole, ses fenêtres encadrées en marbre et ses arcades, est la plus belle partie du monastère et témoigne depuis des siècles de l'extraordinaire savoir-faire des meilleurs architectes de cette époque.

Monastère de Sopoćani

En observant avec attention le temple érigé par le roi Uroš Ier à la gloire de la Sainte Trinité, les amateurs de l'architecture médiévale apercevront des similitudes avec les basiliques occidentales à trois nefs. Le monastère, qui a servi de mausolée à la famille de l'empereur Uroš Ier, possède les plus belles fresques du XIIIème siècle, grâce auxquelles le monastère de Sopoćani a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Parmi lesquelles compte notamment la fresque de l’Ascension de la Sainte Vierge, qui a été élue la plus belle fresque du Moyen Âge lors de l’exposition universelle de Paris en 1961.

Monastère de Đurđevi Stupovi

Les vallées des rivières Raška et Deževa sont dominées par la silhouette de l'un des premiers monastères construit par Stefan Nemanja au XIIème siècle. Le monastère de Đurđevi Stupovi est un mélange éclectique de l'École d'architecture de Ras, de décorations en pierre dans le style de l'art roman et de l'esprit byzantin de la peinture à fresque. En raison de son importance majeure pour l’humanité, le monastère de Đurđevi Stupovi, avec la forteresse du Vieux Ras, l’église des Saints Apôtres Pierre et Paul et le monastère de Sopoćani est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO en tant qu’un ensemble de monuments sous le nom de Vieux Ras avec Sopoćani.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie