Villages éco-ethno

Les villages serbes sont un vrai paradis écologique du point de vue d’un touriste moderne de la ville. Dans les doux villages, la vie est toujours idyllique, sans stress. Dans la campagne préservée de toute forme de pollution propre à la civilisation moderne, avec ses forêts, pâturages et la verdure abondante, la vie est calme, le climat doux, l’air pur et la nourriture saine.

Les habitants des villages serbes ont depuis toujours vécu selon le rythme de la nature et produit eux-mêmes leur nourriture, légumes ou animaux. Ils ne ramenaient de la ville que du sel, du café et du sucre. Dans les vrais villages éco, il en est toujours ainsi.

Les aliments organiques, sans modifications génétiques ni pesticides, très appréciés dans le monde, sont habituels dans la campagne serbe, facilement disponibles, frais et – pas chers ! Les touristes peuvent choisir eux-mêmes des pommes cultivées sans pesticides, fraises des bois et champignons, cueillir des plantes médicinales, boire un verre de lait frais de la traite du matin, manger un œuf ou de la soupe au poulet d’une poule qui n’a pas été élevée dans l’obscurité d’une ferme industrielle mais dans le jardin du paysan. Toutes ces choses aussi simples, naturelles et dont l’on a tous besoin sont rares et chères dans le monde moderne.

La campagne serbe est un fiable gardien de la tradition. Le savoir-faire populaire, presque oublié, est préservé dans les produits faits à la main, la broderie populaire, l’art du tissage sur des métiers et la gravure sur bois. Outre les vieilles traditions populaires, la musique folklorique et le chant polyphonique sont également préservés.