Tara

Tara, une des plus belles montagnes de Serbie, se trouve dans la Serbie de l’Ouest, près de Bajina Basta, surplombant le lac Perucac sur la rivière Drina. Elle est située à la frontière avec la Bosnie-et-Herzégovine, à 180 km de Belgrade. Sa hauteur moyenne est de 1000-1200 m, et le mont le plus haut est Kozji Rid, qui se trouve à 1591 m.

Elle est couverte de forêts épaisses parsemées de clairières et prairies et de rochers escarpés, ravins et grottes. Les conditions climatiques sont favorables pour le traitement de l’asthme bronchique, bronchite chronique, anémie et pour le renforcement du système immunitaire.

Le Parc national « Tara » s’étend sur une surface de 19 750 ha. Tara est caractérisée par un monde végétal très varié, où se distingue l’épicéa de Serbie qui ne pousse nulle part ailleurs. La diversité de l’habitat et la végétation préservée ont assuré la survie de nombreuses espèces animalières comme l’ours brun, chamois, grand tétras, aigle royal, etc.

Les centres touristiques de Tara sont Kaludjerske bare et Mitrovac. Kaludjerske bare est situé à 1000 m de hauteur, au croisement des routes qui mènent vers Bajina Basta, Mitrovac, Mokra gora et Kremni. Mitrovac est un grand plateau, situé à 1080 m de hauteur qui possède beaucoup de terrains de sport aménagés, avec de nombreuses possibilités pour un séjour actif dans la nature.

Les touristes ont à leur disposition les sentiers de randonnée à pied aménagés (10 km), et pour les sportifs récréatifs, il y une piste de conditionnement (1,6 km), un terrain de football, des terrains en plein air pour les petits sports, etc. À une hauteur de 1000 m, se trouvent des pistes de ski et deux remontées mécaniques, une pour les enfants et débutants, longue de 150 m et l’autre pour les skieurs amateurs, longue de 450 m.

Les forêts, canyons et rivages des rivières gardent les traces des cultures préhistorique, antique, romaine et byzantine. Le monastère Raca du XIIIe siècle, les obélisques des nécropoles à Perucac et Rastiste font partie du patrimoine médiévale serbe. L’unique art populaire est représenté par les chalets dinariens, situés le long des rivages de la Drina.

La Drina, avec son lac Perucac, est riche en nombreuses espèces de poissons, surtout en spécimens trophées de huchon et silure glane. Pendant l’été, les touristes peuvent profiter des plages aménagées sur le lac, des bateaux d’excursions et des piscines en plein air.