Sites archéologiques
facebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquarefacebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquare

Le territoire de la Serbie contemporaine repose sur de nombreuses traces du passé et de civilisations anciennes. Outre les sites archéologiques témoignant de la présence humaine dès l’époque de la préhistoire, les trouvailles des restes d’animaux du Pléistocène supérieur sont fréquentes : mammouth, bison et cerf géant. Les vestiges archéologiques des installations des hommes sur le sol de la Serbie vont jusqu’au Paléolithique, 40 000 ans av. J.-C. Les plus anciennes civilisations connues datent du Mésolithique et du Néolithique récent – Lepenski vir (6500 – 5500 av. J.-C.) et Vinca (5500 – 3500 av. J.-C.).

Le plus abondant sur le territoire de la Serbie est l’héritage culturel antique, laissé par le grand Empire romain. Sur le sol de la Serbie d’aujourd’hui, 17 empereurs romains sont nés, soit un cinquième de leur nombre total. Parmi eux se trouve l’empereur Constantin – un des personnages les plus importants dans le développement de la civilisation chrétienne. Les rivages et les eaux des rivières de Podunavlje serbe étaient, depuis la préhistoire lointaine, la scène de nombreux processus culturels et événements historiques. Le matériel archéologique est chronologiquement et typologiquement hétérogène : outils, armes, vaisselle en métal, argent, pièces de récipients en céramique. Dans les rivières de la Serbie, on a découvert jusqu’ici deux bateaux de l’époque romaine. Une des premières fortifications sur le Danube a été Viminacium près de Pozarevac. Dans la gorge de Djerdap a été construit le plus grand pont romain sur le Danube, long de presque un kilomètre et demi. Sirmium est la plus ancienne ville romaine sur le territoire de la Serbie, près de Sremska Mitrovica. Mediana, près de Nis, Gamzigrad près de Zajecar, Ville de l’Emperesse (Caricin grad) à côté de Leskovac, Singidunum ou Belgrade actuel – tous sont des endroits du riche héritage romain.

La Serbie se trouve au carrefour des routes entre les cultures de l’Est et de l’Ouest qui ont influencé la création de l’héritage culturel unique de cet espace. Particulièrement nombreux sont les monuments byzantins et orthodoxes médiévaux, tout d’abord les monastères et les églises datant du le XIIe siècle, ainsi que les vestiges des bâtiments ottomans et austro-hongrois.

Lepenski Vir

Vinca

Gamzigrad

Viminacium

Dijana

Plaque de Trajan

Pontes

Sirmium

Mediana

Caricin grad

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestmail