Manasija
facebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquarefacebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquare

Le monastère de Manasija est situé près de la rivière Resava, pas loin de Despotovac et représente l’un des derniers monuments de la culture médiévale serbe. L’église fut construite par le despote Stefan Lazarevic, fils du prince Lazar Hrebeljanovic. La construction de l’église, d’une fortification spectaculaire et d’une grande salle à manger dura de 1406 à 1418.

Les remparts monumentaux avec 11 tours, encerclés d’un fossé, représentaient à l’époque un système moderne de défense du monastère. La plus dominante et la plus massive est la tour donjon, connu comme la Tour du despote. On entrait dans la forteresse par la grande porte située sur le côté ouest.

L’église de la Sainte-Trinité est l’un des bâtiments les plus caractéristiques de l’école architecturale de la Morava. Une rareté particulière de l’architecture médiévale serbe est son sol en mosaïque.

Les fresques de Manasija, avec celles du monastère de Kalenic, sont les plus beaux monuments de l’école de la Morava, et comptent parmi les meilleurs de l’ancienne peinture serbe en général. Outre les peintures monumentales des guerriers qui se trouvent dans le chœur, sont particulièrement beaux, les prophètes peints dans la coupole, ainsi que la représentation idéalisée du mécène, despote Stefan Lazarevic, qui tient la maquette de l’église de la Sainte-Trinité.

Outre l’église du monastère et les fortifications, les restes de l’ancienne salle à manger et de la bibliothèque sont partiellement préservés. La bibliothèque abritait un atelier de copie où l’on produisait pendant longtemps de nombreux livres pour les besoins de l’église. « L’école de copie de Resava » fut très appréciée et servit de modèle pendant longtemps aux copistes ultérieurs.

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestmail