Monastères d’Ovcar-Kablar
facebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquarefacebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquare

Dans un espace géographique étroit, dans la gorge de la rivière Zapadna Morava, se situe un grand groupe de monastères, connu parmi le peuple comme la « Sainte-Montagne serbe ». La plupart des monastères a été construit pendant le règne des Ottomans, lorsqu’ils avaient une grande importance historique, culturelle et artistique.

Les plus anciens documents écrits qui les mentionnent témoignent d’une école intensive de copie de manuscrits dans ces monastères au XVIe siècle, et Vuk Karadzic dit que deux monastères (Blagovestenje et Jovanje) possédaient des « tours pour la copie des livres ». Les monastères d’Ovcar-Kablar représentaient un centre important de création artistique, dont témoigne le fait que toutes les églises avaient des fresques et des cloisons d’autel sous forme d’iconostases peintes, qui sont partiellement préservés.

On ne sait pas précisément combien il y avait de monastères autrefois, aujourd’hui, il y en a dix. Sur la rive gauche de la Zapadna Morava, sous Kablar, se trouvent Blagovestenje, Ilinje, Jovanje, Nikolje et Uspenje et sous Ovcar sont situés Vavedenje, Vaznesenje, Preobrazenje, Sveta Trojica et Sretenje. De nombreux monastères ont été remaniés et renouvelés au cours des temps. À cause de la construction du chemin de fer, Preobrazenje a été transféré à un autre endroit, Jovanje a été bâti de nouveau et à cause de la construction de la centrale hydroélectrique Medjuvrsje, Vaznesenje a été renouvelé de manière significative ; également, Ilinje et Usepenje ont été bâtis de nouveau sur leurs endroits d’origine entre les deux guerres.

Les monastères les plus importants (Blagovestenje, Nikolje, Sretenje et Sveta Trojica) ont fait l’objet d’une conservation par des experts et ils sont protégés en tant que monuments culturels de grande valeur pour l’histoire et la culture serbe.

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestmail