Forteresse de Petrovaradin

La Forteresse de Petrovaradin fut construite près de Novi Sad, sur la rive droite du Danube, à la place de Cusum romain et Petrikon médiéval, dont les vestiges furent détruits en 1690. Construite entre 1692 et 1780, sur un endroit élevé, surplombant le Danube, la Forteresse, en tant que fortification, selon le système de fortifications françaises de l’architecte Vauban, et selon les plans des ingénieurs militaires autrichiens Marsigli, Kaiserserfeld et Wamberg.

Elle comprend la Ville haute et la Ville basse. Des tunnels et des galeries, d’une longueur totale de 16 km, furent construits dans la haute Forteresse. Dans la forteresse basse – Wasserstadt, se trouvaient les appartements des officiers avec le magistrat, l’hôpital, l’ancien arsenal, la caserne et d’autres bâtiments publics. Au-dessous de la Forteresse se trouve l’église paroissiale de Saint-Georges (Sveti Juraj), tandis que l’église orthodoxe se trouve à l’intérieur de la ville. La Porte de l’eau n’a pas été pas préservée. À l’intérieur des remparts se trouve la nouvelle Porte de Belgrade.

Les fouilles archéologiques du début du XIXe siècle, ont mis à jour des couches culturelles datant du Paléolithique moyen à l’époque autrichienne. Les restes de l’abbaye cistercienne de 1243, dédiée à la Bienheureuse Vierge Marie, découverts sous le bâtiment de l’Arsenal, aujourd’hui le Musée de la ville de Novi Sad, sont également d’une grande importance.

La Forteresse de Petrovaradin est mieux connue aujourd’hui pour le festival de musique « Exit » qui y a lieu chaque année au mois de juillet. La forteresse est le lieu de nombreux autres événements culturels et de divertissement.

INFO

Musée de la ville de Novi Sad
www.museums.rs