Forteresse de Nis
facebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquarefacebooktwittergoogle_plusyoutubeinstagramfoursquare

La Forteresse de Nis fut construite par les Turcs au début du XVIIIe siècle sur la rive droite de la rivière Nisava, au centre de la ville. Elle fut construite sur des fondations romaines et médiévales selon le plan d’un polygone irrégulier aux côtés de différentes longueurs. Elle fut bâtie en pierre provenant de la carrière voisine de Hum, mais furent également utilisés des monuments, sarcophages et matériel de construction d’époques précédentes.

Elle possède quatre grandes portes : Stambol, de Belgrade, de Vidin et la Grande porte qui donnait sur la rivière. Toutes les portes sont aujourd’hui bien préservées. La forteresse est encerclée d’un grand fossé rempli, en cas de nécessité, d’eau de la Nisava.

À l’intérieur de la forteresse se trouvait une agglomération avec des magasins, lieux sacrés, casernes et autres bâtiments d’usage militaire. Il n’en reste aujourd’hui que quelques poudrières, la mosquée de Bali-beg du XVIe siècle et un bâtiment voûté. Il y a aussi un hammam, bâti au XVe siècle, l’un des plus anciens bâtiments de l’architecture profane du début du règne ottoman. Des éléments d’architecture arabe sont présents sur la forteresse.

Vu son caractère principalement stratégique, la forteresse fut en possession des Ottomans jusqu’en 1887 lorsqu’elle passa aux mains des Serbes.

La Forteresse de Nis est un monument culturel d’une valeur exceptionnelle où ont lieu aujourd’hui de nombreux événements culturels et artistiques.

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestmail